L’été est la saison idéale pour présenter, à l’espace Paul Bert, le vitrail, art du dessin, de la couleur et de la lumière.

« Vitrail, métamorphose de la lumière » présente les créations contemporaines des meilleurs maîtres verriers de notre territoire (Aquitaine, Charente).

Cette approche, essentiellement esthétique, mais aussi très novatrice, sera complétée par un volet plus technique pour tout savoir sur le vitrail. La restauration des vitraux anciens, dimension très importante du travail des maîtres verriers, sera également évoquée à travers documents et pièces anciennes ou refaites à l’identique…

L’activité des ateliers de vitrail est divisée en trois grands secteurs. La création de vitraux laïques ou liés au patrimoine religieux leur permet d’expérimenter de nouveaux motifs (les graffitis d’« Urban » de Bernard Fournier, les envolées abstraites de l’église de Brillac par Marilia Schetrite pour l’Atelier Martin etc.) ou de nouvelles techniques, dérivées du vitrail (fusing de l’Atelier Martin, sablage du verre par Gérald Franzetti etc.).
Les ateliers créent également des vitraux « à l’ancienne ».

Enfin, la restauration des vitraux anciens est la principale source d’activité et de revenu des maîtres-verriers. Mais ce secteur est actuellement en crise en raison de la diminution des budgets alloués à la restauration des Monuments Historiques. Cela se répercute sur les conditions de travail, de plus en plus difficiles, et entraîne la disparition de certains ateliers – constat valable pour l’ensemble des métiers de la restauration du Patrimoine.
Les problématiques liées au vitrail participent alors d’une réflexion plus globale sur la valorisation et la transmission des métiers liés au Patrimoine et aux savoir-faire traditionnels.

« Vitrail, métamorphose de la lumière » mettra en avant le talent multiple des maîtres verriers tout en sensibilisant le public à la complexité de cette activité.

Cette exposition est rendue possible grâce à la collaboration de l’Atelier Martin à Nontron (rue André Picaud).
La section consacrée à la restauration est conçue par l’Atelier Pinto de Tusson (16).

Technique du vitrail :

Les ancêtres les plus connus du vitrail sont les claustras vitrées d’Egypte et Mésopotamie au VIIIè s. Le vitrail connaît son apogée en Occident au Moyen-Age mais la plupart des vitraux de nos églises datent du XIXè s.

Le vitrail est un art décoratif lié à l’architecture tout en préservant une esthétique et une luminosité autonomes. Il s’intègre aux fenêtres et aux baies. Il est composé de pièces de verre coloré et/ou peint, serties de plomb.

– Le vitrail est en général réalisé en verre soufflé. Sous forme de cives au Moyen-Age, le verre est aujourd’hui soufflé en manchons et permet l’obtention de grandes feuilles de verre plates teintées dans la masse.

– La réalisation d’une maquette à échelle réduite permet d’organiser la composition du vitrail, plombs, couleurs, armature…

Vient ensuite la réalisation d’un carton grandeur nature, indiquant les plombs, les barlotières, les vergettes, numéros de pièces, couleurs, ombrages…

Les couleurs et matières des verres sont choisies en fonction de l’orientation et du futur ensoleillement du vitrail.

Les gabarits ou calibres des pièces sont découpés dans le carton. Le verre est ensuite découpé, avec un diamant ou une roulette tungstène, en suivant le bord de chaque gabarit.

– Certaines pièces nécessitent ensuite un passage en peinture et peuvent être rehaussées de couleur (émail). La grisaille est appliquée au pinceau et au vinaigre pour obtenir du trait, à l’eau pour les modelés etc. Les pièces sont parfois constituées d’un verre transparent et d’un plaquage en verre coloré. Un travail à l’acide permet alors d’obtenir un dégradé coloré au sein d’une même pièce.

– Les pièces de verre sont assemblées par un réseau de plombs en suivant un carton de montage. Les plombs sont rabattus et les points de soudure appliqués à l’étain sur les deux faces.

– On applique un mastic composé d’huile de lin et de blanc de meudon. Le vitrail est alors prêt à être posé, à même la pierre, à l’aide de mortier de chaux. Les armatures métalliques (vergettes, barlotières…) sont scellées dans la pierre.

Vitrail, métamorphose de la lumière ultima modifica: 2006-05-22T13:57:51+02:00 da Pole Experimental Metiers dArt