Le caractère exceptionnel de l’atelier du céramiste Tristan Chambaud-Héraud réside dans son four anagama.
Ce type de four originaire d’Asie possède une seule chambre : les céramiques sont directement au contact des flammes, ce qui provoque des effets inattendus. Les cuissons peuvent atteindre des températures très élevées (entre 1300 et 1400°C), durent près de 4 jours et nécessitent un suivi technique précis. Un système de « montres » permet notamment de contrôler la température.
C’est un four à bois de grandes dimensions : près de 10 m de long et 15m3 utiles.

Jean Couvreur propose d’abord au céramiste de réaliser des pièces les plus longues possibles, modules à assembler pour obtenir des étagères. Mais ce projet ne résiste pas à l’épreuve de la matière qui se brise en vibrant et en entrant en résonance.

Jean Couvreur décide alors d’exploiter les qualités sonores du grès et dessine un ensemble de très grandes enceintes.
Chaque enceinte est une pièce unique qui possède ses propres qualités sonores, induites par la forme mais aussi par la terre utilisée et la cuisson (montée en température, place de la pièce dans le four, type de finition etc.).

Les enceintes Gama allient des techniques ancestrales comportant de nombreuses variables à un dispositif technologique moderne précis, créant ainsi un choc poétique.

ENCEINTES GAMA
grès, cuisson anagama
Jean Couvreur, designer
et Tristan Chambaud-Héraud, céramiste
(photos : Bernard Dupuy)

Les enceintes Gama ont été réalisées lors de la résidence du designer Jean Couvreur au Pôle Expérimental Métiers d’Art de Nontron, dans le cadre des Résidences de l’Art en Dordogne.

 

 

ENCEINTES GAMA : Jean Couvreur, designer et Tristan Chambaud-Héraud, céramiste ultima modifica: 2011-04-11T14:23:08+00:00 da Pole Experimental Metiers dArt

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

sur votre réseau